À quoi ça sert d’avoir des cheveux ?

Par : |
Partagez
À quoi ça sert les cheveux ? Saviez-vous que les cheveux des enfants sont différents des nôtres ? Pourquoi on a des cheveux ? Question qui peut paraître un peu bête, que vos petits curieux vous ont peut -être (sans doute) déjà posée… (probablement après une question du type pourquoi on n’a pas la peau verte maman ? mais passons…) Connaissez-vous la réponse ? Pourquoi a-t ’on ces longs poils sur la tête et pas ailleurs sur le corps ? Dans cet article, on vous explique le fonctionnement des cheveux, leur utilité et la différence entre les cheveux des enfants et ceux des adultes. De quoi briller en société et pas seulement grâce à votre après shampoing !

Les cheveux d’où ils viennent ? 

Une histoire d’évolution

Comme une grande majorité des mammifères, nous avions une fourrure qui avait pour objectif de conserver une chaleur corporelle lors des grands froids ou des fortes chaleurs. 

Au fil de l’évolution, nous, les humains avons développé d’autres techniques pour lutter contre les environnements hostiles, les abris, le feu, les vêtements, les parapluies etc... 

Par conséquent, nous n’avions plus besoin de notre fourrure d’origine. 

Toutefois, pour de multiples raisons certaines parties poilues de notre corps ont su résister au temps. Notamment nos cheveux (enfin sauf pour certains papy…). 

Les cheveux nous protègent

En effet, nos cheveux sont très riches en kératine, une protéine très résistante. (Un isolant thermique parfait par nature)  

Ainsi, ils permettent de protéger le cerveau, qui est l’organe le plus fragile du corps humain... 

Cet organe vital se situe à la périphérie de l’organisme et particulièrement proche du milieu extérieur.

Par conséquent, cet éloignement de la chaleur interne de notre corps le rend vulnérable aux variations provenant de l’extérieur. 

De plus, nos cheveux absorbent la transpiration et participent au maintien d’une température corporelle adaptée. 

Oui mais Papy ? 

Papy, et ses camarades chauves, souffrant d’alopécie par suite d’un traitement ou autres sont donc obligés de protéger leur crâne de diverses façons.

Chapeaux en été, bonnets en hiver, turbans, perruques, les solutions sont multiples pour protéger votre crâne, et donc votre cerveau.

Les multiples nouveaux rôles des cheveux 

Indicateur de notre état de santé

Par exemple, saviez-vous que la qualité et l’aspect des cheveux est un excellent indicateur de notre état de santé ?

Par exemple, si on fait trop de régime, notre corps va considérer que les cheveux ne sont pas l’organe principal à nourrir, selon le déficit calorique, la chute de cheveux pourrait être importante. 

Les cheveux sont également très sensibles au taux de cortisone dans notre sang, leur état évolue en fonction de notre stress et de notre état mental. 

Révéler un style de vie par les cheveux ?  

En effet, certaines substances sont décelables à vie dans nos cheveux, par exemple des études scientifiques ont été menées sur les cheveux de Picasso.

Les scientifiques analysent la présence de m étaux lourds dans les cheveux. (Ceux que l’on retrouve dans les peintures utilisées par notre chez Pablo)

Cette étude leur a permis de savoir à quelles périodes il peignait dans sa vie, notamment en quelle saison il était le plus productif dans ses œuvres.  

De nos jours, de nombreuses substances toxiques peuvent également être retrouvées par ce type de procédés. 

Revendication culturelle et personnalité 

Évidemment, de nos jours, les cheveux ont une place très importante dans la société. 

Chaque coupe, chaque style, chaque couleur devient une revendication d’un style de vie, d’un niveau de vie ou même parfois d’une religion. 

Et c’est quoi la spécificité des cheveux de nos enfants ?

Une différence de structure

Chez les enfants, les cheveux ont une structure plus ronde que chez les adultes et ils sont en règle générale beaucoup plus fins. 

Sachant qu’on atteint le top du top de notre chevelure (en termes de qualité et de quantité) entre 15 et 19 ans.

Les petits enfants ont en général moitié moins de cheveux qu’un adolescent/jeune adulte. 

Et après cet âge l’intensité a tendance à diminuer. 

Le sébum

Tout comme dans la peau, la sécrétion de sébum fluctue en fonction de la production d’hormone. 

Et tout comme la peau, les matières grasses produites par le corps ont des compositions différentes selon l’âge. 

Chez les enfants, le sébum est plus riche en cholestérol, mais peu en squalène (un acide gras libre et cireux) : les enfants ont tendance à avoir moins cet aspect de cheveux gras que l’on connaît hélas si bien adolescent et adulte… 

La pigmentation du cheveu 

La couleur des cheveux évolue avec l’âge, en général pour devenir plus foncée.

Mais si, vous connaissez l’expression « les têtes blondes » pour parler des enfants ? C’est parce qu’il n’est pas rare qu’un jeune enfant soit blond à la naissance et brun à l’âge adulte… 

(Bon, encore une fois désolées, les cheveux gris c’est encore autre chose) 

La plupart des cheveux contiennent des pigments de type mélanine qui brunissent avec le temps et l’effet des UV.

Parfois les cheveux contiennent des pigments autres que la mélanine (les cheveux roux notamment) ils sont plus sensibles aux UV.

Les parasites

Ouh le vilain mot ! ! 

Mais, vous aussi parent, vous avez déjà senti ce frisson en voyant l’affichette « les poux sont de retour » à la grille de l’école ! 

Tout le monde peut attraper des poux, mais en effet les enfants sont particulièrement touchés.

Le pic se situe aux alentours de l’âge de 8 à 9 ans, c’est en partie du au « style de vie » des enfants : jeux dans le sable, la terre, mains pas toujours très propres dans les cheveux…

Des vies d’enfants quoi !  

Dans un futur article nous vous expliquerons les soins que vous pourrez apporter aux crinières de vos petits dégourdis.

Car il est important d’avoir des soins spécifiques aux besoins de leurs cheveux d’enfants, qui, comme vous le savez maintenant, sont très différents des nôtres finalement ! 

           

Si vous avez la moindre question ou retour à nous faire c’est par ici : coucou@lilikiwi.fr

(1) Bogaty et al.  Differences between adult and children’s Hair . J. soc. Cosmetic chemistry , 20 , 159-171 ( march 4 ,1969) 

 

Partagez