Pourquoi pas de produits solides pour les enfants ?

Par : Dr Tao |
Partagez
Les produits anhydres (sans eau) sont la coqueluche de la cosmétique. Ils sont partout, avec de belles couleurs, de bonnes odeurs et cette sensation de sauver la planète qui séduit bien des consommateurs... En effet de plus en plus de personnes sont convaincues par les revendications "zéro déchet" des produits solides. Dans cet article, on vous explique pourquoi nous ne surfons pas sur cette tendance de mode en proposant des produits d'hygiène solide pour les enfants.

Tout d’abord le ‘zéro déchet ‘ n’existe pas. 

Hé oui, désolées de gâcher le conte de fée dès le premier paragraphe... 

La revendication "zéro déchet" est une manipulation marketing, on peut dire du greenwashing, ce n'est pas parce qu'un produit ne possède pas d'emballage en plastique qu'il est "zéro déchet".

Alors effectivement, à la fin de la chaîne, lorsque vous achetez votre savon à la coupe, votre shampoing en vrac : pas de déchets visibles...

Mais : il a bien fallu le produire ce savon ? 

Et hélas, toute la chaîne de production depuis les matières premières jusqu'au transport dans votre boutique produit forcément des déchets... 

La DGCCRF (Répression des fraudes) interdit déjà la revendication "zéro carbone", on espère bientôt qu'elle interdira aussi la mention "zéro déchet"...

En réalité, qui sont les produits lavants solides ?

Alors, faisons les présentations, pour un produit lavant solide il y a deux solutions : 

Le savon

Vieux comme le monde 

La fabrication de savon d'Alep serait un savoir-faire qui remonte à plus de 2000 ans ! 

La première trace connue de notre version Française du fameux savon de Marseille daterait de 1371, et est attribuée à un certain Crescas Davin. 

Pour tout vous dire, le savon de Marseille est composé d’huiles végétales, qui sont saponifiées via une cuisson en chaudron, sans ajout de conservateurs ou de produits chimiques. (Pour vous donner une version courte ;))

Donc oui, le savon est un produit d'origine naturelle, et il est excellent pour l'entretien de la maison.

Pas de savon pour nos enfants ? 

Mais ce n’est pas le produit idéal pour l’hygiène des enfants. Dès les années 60, les scientifiques concluent que le savon pose pas mal de problèmes pour laver les enfants. 

À cause de deux raisons principales : 

1.Les tensio-actifs anioniques issus de la saponification sont très décapants pour la peau des enfants. Les ‘savon surgras ‘ contiennent justement plus de glycérine pour masquer les méfaits décapants. 

2. Leur pH très alcalin (plus de 8), mais la peau des enfants est aux alentours de 5,5. Ils déséquilibrent donc le manteau acide qui protège la peau de nos petits dégourdis. 

A cause de ces problèmes, les scientifiques proposent désormais des produits plus doux et au pH neutre pour la peau sous forme liquide ou solide. 

Le pain dermatologique 

Qu'est-ce que c'est ? 

La version solide de ce "savon soft" s’appelle aussi pain dermatologique en français. 

En réalité, la plupart des produits solides vendus sont des pains dermatologiques. 

Ils sont solides, donc sans emballages, avec un Ph neutre pour la peau : c'est bon Jean-Mi arrête de chercher on a la solution parfaite ! 

Ben oui mais non. 

Figurez-vous que ce pain dermatologique présente également quelques défauts non négligeables : 

Principalement, son problème c'est qu'il est solide. Oui Jean-Mi, on sait que quand c'est solide, pas de packaging et on a l'impression que c'est bon pour la planète, on t'explique : 

Pour qu'un produit soit solide, il faut que le tensioactif (le truc qui lave) soit sous forme solide. 

Jusqu'ici ok. 

Seulement ça, ça pose un problème pour la peau des enfants, mais aussi pour la planète. 

Pour qu'un tension-actif soit sous forme solide, il doit être sous forme de sel. La plupart du temps sur les listes d'ingrédients ils s'appellent les "sodium" bidule chose.

Il pourrait y avoir 3 possibilités : 

1. Les sels de Sulfate, les plus utilisés. On les retrouve même pour les produits bio, on vous épargne la répétition de leurs méfaits : voici l'article

2. Le SCI (sodium cocoyl isethionate) On pense qu'acheter du solide fait plaisir à la planète mais détrompez-vous ! Le procédé de fabrication du SCI est ultra polluant et energivore. Il est aussi potentiellement toxique pour les organismes aquatiques, ne vous fiez pas aux belles images du packaging, vous ne sauvez pas les océans : c'est un cauchemar pour les petits poissons... 

3. Le sodium coco glutamate est un tensio-actif surtout 100% d’origine naturelle et biodégradable. Jean-Mi crie victoire mais hélas nous allons encore devoir le décevoir... Ce produit a une texture très farineuse, très collante par rapport aux autres. De ce fait, il nécessite beaucoup de texturants pour le rendre solide (et qu'il le reste). Et vous nous voyez venir : les texturants sont des alcools gras, souvent obtenus à base d'huile de palme et qui font trois fois le tour de la planète avant d'arriver dans le laboratoire ou sera façonné votre joli pain dermatologique. Encore une déconvenue pour votre rêve de "zéro déchet". De plus, en raison de la pandémie, l’Indonésie refuse d’exporter l’huile de palme : bonne nouvelle pour les orang-outan, mauvaise nouvelle pour les « solides ».

Anecdote :

Nous avons aussi vu certaines marques proposer des super portes savons ventouse en PVC...

Nouvelle fausse bonne idée : recyclage très compliqué par les différents matériaux combinés, et le procédé de fabrication comporte forcément du COV (Composés Organiques Volatiles).

Donc dangereux pour la santé et l'environnement, ce sont souvent des marques qui se disent engagées et qui militent pour la protection de la planète mais hélas leurs produits ne font que vous vendre "l'impression" de protéger la planète... 

Les produits à dissoudre

La nouvelle star des produits cosmétiques (et je suis sûre que Jean-Mi allait justement nous en parler) ce sont les produits à dissoudre. 

Sur le papier l'idée est bonne : on transporte moins, donc moins d'émission de carbone puisqu'on ne promène pas de l'eau "pour rien". 

Seulement d'un point de vue scientifique, cette idée paraît plutôt dangereuse pour la santé de nos enfants, on vous explique pourquoi. 

La conservation

L'eau c'est la vie, et la vie, ce n’est pas toujours l'idéal dans du gel douche (coucou les bactéries) donc il faut ajouter des conservateurs dans ces jolies pastilles à diluer. 

Bien souvent on retrouve notre combo préféré : Sodium Benzoate et Potassium Sorbate, on ne vous refait pas le couplet sur les risques de ce duo infernal en cas de surdose : voici l'article. 

De plus, autre problème, oui Jean-Mi encore un problème... 

Quand vous ajoutez de l’eau à votre poudre, avec un pH acide le sodium benzoate va se transformer en acide benzoïque.  Cet acide benzoïque se dissout très mal dans l’eau.

Au laboratoire, on utilise des ultra tours performants, mais à la maison Jean-Mi saura-t ‘il atteindre les 3000 tours/minute ? Il va avoir mal au bras. 

Cependant, si l'acide benzoïque n'est pas bien dissous, la conservation ne sera pas optimale. 

On va être honnêtes : après tests et suivi d'études microbiologiques de certains produits à dissoudre, on ne les a pas gardés... 

La précipitation des tensio-actifs

Dans l’eau de votre maison, il y a beaucoup d’ions calcium, vous savez les traces blanches dans votre bouilloire ou sur les verres après trop de lave-vaisselle ? 

Tiens, ça me fait penser : Jean-Mi tu as détartré la cafetière ? 

Bref, en utilisant votre eau du robinet, les sels des tensio-actifs contenus dans votre pastille vont échanger avec les ions calcium. Et paf ! Ça fait des sels de calcium, et du coup le produit devient insoluble dans l'eau. 

Or, le principe des tensio-actifs c'est de disparaître de notre peau avec l'eau du rinçage, mais dans ce cas précis, les sels de calcium vont rester collés à la surface de votre peau...

Un peu d'espoir pour les produits en poudre ou solides 

Le futur nous semble prometteur pour les produits en poudre à base de glutamate. 

Seulement, il faut impérativement que ce produit reste au sec, à moins de ne se transformer en auberge de jeunesse pour bactéries...

Cependant, il représente une solution idéale pour un nettoyant visage pour adultes, avec un flacon bien hermétique. 

En cas de questions, de remarques, d'envie de dire bonjour, notre équipe vous attend sur  coucou@lilikiwi.fr

Partagez